Rencontre avec 4 femmes micro-entrepreneures

Vendredi dernier, j’ai terminé ma semaine sous le signe de l’entrepreneuriat au féminin, et par les temps qui courent, ça fait du bien au moral.
Avec la rencontre de quatre jeunes femmes, aux parcours plus ou moins atypiques mais animées par le même désir : réussir par elle-même.

Car si les femmes sont tout autant que les hommes tentées par l’aventure de l’entrepreneuriat, le poids de l’investissement financier, la crainte d’un manque de compétences ou encore la peur de l’échec freinent souvent leurs ambitions.

Organisée par WEEBLY (plateforme de création et de gestion d’activité en ligne) cette matinée était l’occasion d’entendre le témoignage de ces femmes entrepreneures, portant un discours plus concret et pragmatique que ceux des hommes, dont les entreprises sont souvent plus grandes et financées par des fonds d’investissement.
Car les quatre femmes que je vais vous présenter ont le mérite de s’être auto-financées, sans l’aide de personne.

IMG_4986

De l’art à la création 

La parole est d’abord donnée à Eugénie MYOSOTIS. Cette jeune femme, ancienne responsable SEO s’est prise de passion pour un art floral japonais, aussi sophistiqué que rigoureux, l’IKEBANA,  (formé d’ikeru (vivre) et de hana (fleur).
L’Ikebana est l’art de faire revivre les fleurs, de leur donner une seconde vie, mais c’est aussi l’art de vivre avec les fleurs, par les fleurs.

0c82cdc
Photo ©EugenieMYOSOTIS

Eugénie le pratique d’abord comme un loisir avant de l’étudier plus sérieusement à l’école Ikenobo de Kyoto.
Devenue Maître d’Ikebana, profession rare chez les femmes en France, Eugénie mesure le risque de se lancer sur un marché de niche et de toutes les actions d’évangélisation qu’elle aura à mener. Mais elle a trouvé son élément et est décidée à (re) devenir son propre patron. En effet, cette jeune femme motivée et aventurière a très tôt été indépendante puisqu’à dix-huit ans, elle eut l’opportunité de tenir un bar.

En 2012 IKEBANART né de sa rencontre avec Gwénaël JORE, aujourd’hui son associé, artiste végétal, issu d’une formation universitaire en Langues étrangères puis en Marketing en Ecole de commerce.
Tombés d’amour tous les deux pour cet art spécifique, forts de leur succès sur internet auprès des professionnels et des particuliers, leur premier atelier-boutique a pu voir le jour il y a un an à Paris.
Nos deux entrepreneurs passionnés et créatifs ne comptent pas en rester là. Ils ont entamé un premier recrutement et une offre e-commerce est à l’étude.
Ci-dessous, un IKEBANA

3588665_orig
Photo ©EugenieMYOSOTIS

Ci-dessous, un KOKEDAMA, art végétal japonais cousin du Bonsaï et de l’Ikebana apparu dans les années 90.

6832649_orig
Photo ©EugenieMYOSOTIS

L’art des bijoux délicats

Toujours dans l’univers créatif, je me tourne à présent vers Maureen LINCKENHELY qui me présente sa marque MLK.
Cette jeune maman trentenaire, modéliste de formation, s’est découvert elle aussi une passion : le bijou.
Alors qu’elle travaille en atelier de confection de tissus, douée de ses mains et portée par le désir d’entreprendre, elle décide de se lancer dans la création de bijoux et d’en faire son métier. Pour ce faire, elle n’a pas d’autres choix que de reprendre des études.
Une fois son CAP bijouterie en mains, elle fait ses armes durant 3 ans dans un atelier de réparation pour des créateurs.
En 2010, Maureen crée son site MLK-BIJOUX où elle y présente toutes ses créations. Le laiton sera son matériau, selon elle plus facile à travailler que l’or.

2de296387ebfbc3c710b037f75793a42

Une idée audacieuse sur le marché de la confection DIY (do it yourself) déjà très prisé sur internet. Mais qu’importe, Maureen est décidée à réussir et à voler de ses propres ailes. Rigoureuse, perfectionniste, elle ne lâchera rien.
Aujourd’hui, installée dans l’Aube, elle confectionne ses bijoux dans son atelier.
Elle gère elle-même l’envoi des commandes, pour l’instant.
Et ses bijoux sont également référencés dans quelques boutiques à Paris et en Province. Egalement en ligne sur Carnetdemode ou Alittlemarket.
De jolis bijoux tendance qui se veulent « délicats », comme Maureen, au style ethnique bohème.
Elle nous a fait la gentillesse de nous offrir 2 bracelets de sa collection, dont un que je porte ici à mon poignet que j’aime beaucoup. Merci Maureen.

IMG_4985
Photo ©MAMANANDTHECITY

Voyage en TERRASOPHIA

On quitte l’univers créatif pour celui du bien-être, avec une autre jeune femme entrepreneure Sophia FRELAU, coach en évolution personnelle dont on peut découvrir l’univers sur son site TERRASOPHIA.
Dans d’autres termes, Sophia est coach holistique, énergéticienne et enseignante/conférencière.
Radicalement engagée à incarner ce qu’elle transmet, Sophia se qualifie d’hypersensible et d’empathique. Au premier contact, c’est exactement ce qu’il se dégage de cette jeune femme passionnée elle aussi et décidée à aider les autres dans leur quête du bien-être intérieur et du mieux vivre. Elle comptera pour ce faire, sur l’expérience personnelle, diverses formations et beaucoup d’intuition.

En 2011, à la suite d’un burn-out, Sophia entame plusieurs formations et apprentissages auprès d’enseignants dans divers pays sur 3 continents afin de se lancer dans l’aventure du coaching personnel.
Une formation rigoureuse qu’elle suit d’abord en parallèle d’études de philo puis de management, qui la conduisent à faire un début de carrière en France et à l’étranger au sein de marques de luxe comme Thierry Mugler et Chanel.
Ne souhaitant plus travailler en milieu corporate, Sophia se met à son compte.
Aujourd’hui, Sophia vit de son métier et s’épanouit. Elle ne subit plus la pression du monde de l’entreprise, ni le stress provoqué en partie par les tensions hiérarchiques. Elle est enfin maître de sa vie.

3495110.jpg
Photo©TERRA-SOPHIA-AETERNAL

La soif d’entreprendre

Enfin, nous poursuivons avec Peggy André. Jeune femme pleine d’entrain et bonne communicante. Encore un parcours atypique pour cette entrepreneure depuis 12 ans et passionnée du monde de l’entreprise.
Ancienne Docteure en Pharmacie, après avoir été propriétaire de sa pharmacie durant 5 ans, pour des raisons personnelles, Peggy décide de revendre en 2008.
Elle se consacre alors au journalisme pour la presse pharmaceutique professionnelle.
Elle acquiert par ailleurs un site de cadeaux en ligne pour un euro symbolique et découvre le métier du e-commerce. Trois ans plus tard, elle revend son site Bagatelles.

La fibre journalistique et l’envie de transmettre par l’écriture son expérience entrepreneuriale , Frenchweb lui confie alors la rédaction d’un nouveau webzine sur les entrepreneurs du numérique.
Elle y prend beaucoup de plaisir, se fait remarquer ensuite pour ses compétences web et organisationnelles dans l’événementiel, qui la conduisent à des missions en freelance.

Femme que je caractériserai d’hyper polyvalente, sachant prendre des risques et toujours en quête de nouveaux challenges.
Peggy est aujourd’hui multi-entrepreneure et fondatrice de Fractale, un magazine d’inspiration pour les entrepreneurs.
Auteur également d’un livre qu’elle a eu le mérite d’auto-éditer Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite !

CacomFjXEAANAbL
Photo ©BarbaraRiff

Voilà quatre jolies rencontres, aussi enrichissantes que stimulantes qui m’ont prouvée que lancer son activité sur le web (ici avec WEEBLY) peut être simple et facile.
Qu’avec de la passion, de la détermination et beaucoup d’audace, on peut arriver à voler de ses propres ailes.
Je leur souhaite à chacune tout le succès qu’elles méritent et beaucoup de bonheur dans leur vie de femme entrepreneure.

IMG_4978
Photo ©MAMANANDTHECITY

Notre rencontre s’est terminée autour d’un lunch où j’ai découvert le talent de Mai-Lan, illustratrice et blogueuse. Une autre jeune femme, au regard pétillant, qui s’était dissimulée parmi nous, pour nous « croquer » discrètement toute la matinée.
Et le résultat me concernant m’a bien fait sourire. Merci Mai et à très bientôt j’espère.

12597110_10153945574369936_2051150180_o.jpg
Photo ©MaiLan

 

 

 

Auteur : Laure du blog'

Bonjour et bienvenue ! Je m'appelle Laure, je suis Parisienne depuis 20 ans, j'adore ma ville mais rêve aussi de grand air ! Je travaille dans une Agence de com audio visuelle, je suis maman d'une fille depuis 2011 et d'un garçon depuis 2015, j'adore mes enfants mais la vie (sans eux) aussi. J'ai toujours pris du plaisir à écrire. Alors l'idée d'un blog pour sortir des comptines et partager mes coups de coeur beauté, bien-être, food, kids, sorties. Car on peut être mère, on n'en reste pas moins une femme. Pour moi la vie est une fête et le vrai plaisir est celui qu'on partage. A très vite à lauredublog ; )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s